Rechercher

Comment survivre aux cadeaux de Noël avec philosophie.

Mis à jour : janv. 28

Noël est dans deux mois et déjà vous avez mal au coeur à la vue des montagnes de boîtes de chocolats et des catalogues de jouets ?

Vous refusez que cette fête dont vous aimez la philosophie et les valeurs ne soit plus que boulimie de consommation ? ( lire à ce sujet “les 3 valeurs que les enfants nous ré-apprennent.")

Ça fait plusieurs années que Noël me donne la nausée alors que j'adore cette fête, en particulier avec mes enfants. Mais je ne trouve plus mes repères : je traverse cette période dans un tourbillon sans en profiter. Si vous aussi vous ne savez plus comment vivre Noël selon vos convictions, lisez cet article pour y trouver quelques réponses.



La philosophie du trop


On croit souvent que “faire la fête” doit être synonyme de zéro contrainte, de "lâchages" alimentaires et financiers. On croit que pour faire plaisir, en particulier à nos enfants, il faut offrir beaucoup, voire trop.

C’est faux.

Cette façon d'envisager la fête est complètement anachronique : la boulimie de consommation de nos sociétés fait des ravages à tous niveaux, et "se faire plaisir" devrait plutôt ressembler à un atelier "Marie Kondo" ! Individuellement, nous sommes nombreux à en avoir conscience mais socialement, il est encore difficile de rompre avec ce réflexe de l'abondance, particulièrement à Noël, contexte familial, où Mamie trouvera toujours que "Noël sans un bon foie gras, c'est pas vraiment Noël !"

La réponse est dans l'équilibre : ne jetez pas aux orties vos traditions familiales sous prétexte de convictions écologiques. "Triez Noël" : gardez ce qui vous tient à coeur, changez ce qui ne colle plus avec votre philosophie personnelle et mixez ce qui vous amuse, comme mon ami Sam à qui sa mère a acheté une crèche de Provence, hyper classique, pas du tout son style mais il l'aime bien. Alors chaque année, il y ajoute un souvenir de voyage : un Ganesh indien, un galet d'une plage turque, un Chat Chinois viennent cohabiter avec les santons pour une composition unique et personnelle qui fait la joie de ses enfants et réinvente son modèle.

D'ailleurs, nos enfants adorent ces "interprétations personnelles". Ils évoluent aujourd'hui dans un monde en évolution rapide et constante auquel ils s'adaptent avec beaucoup de philosophie et des réflexions désarmantes de justesse. Mettons-les à contribution pour partager ces moments de fêtes et de préparatifs avec eux. C'est un autre moyen de se ré-approprier Noël : écouter leurs idées et passer à l'action ensemble. C'est un beau moyen d'avoir un projet familial commun auquel chacun contribue. En prenant part à cette réflexion, les enfants participent ainsi à définir la philosophie familiale : une immense fierté et un acte fondateur pour eux.



Quand les enfants nous apprennent à faire autrement


Car aujourd'hui ce que les enfants valorisent le plus, c'est le temps que nous passons avec eux. Nous sommes tout le temps connectés au monde… mais pas à eux ! Or c'est notre disponibilité qu'ils réclament. Les fêtes de fin d'année peuvent être l'occasion de revoir notre rapport au temps et de comprendre pourquoi il est si important de rater ses vacances sur Instagram ! ;-)

Je n'oublierai jamais mon petit frère qui découvre un matin de Noël sous les yeux des adultes, une montagne de cadeaux. Il reste perplexe puis un immense sourire éclaire son visage : il vient de voir une sucette au chocolat. Il l’attrape mais ma tante, la lui retire aussi sec pour qu’il ouvre ses gros cadeaux, impatiente de le voir "être heureux" sans voir sa "simple envie" d'une sucette au chocolat.

Offrons-nous le luxe de profiter du flow, de savourer sans prendre de photos, juste en étant au coeur de ce moment, car le temps, c'est notre vrai luxe. La précipitation dans laquelle nous vivons nous pousse à faire des choix qui ne sont pas les nôtres, induits par les médias et par la société. En reprenant le contrôle de notre rythme, de ce à quoi nous choisissons de consacrer du temps, nous nous ré-alignons avec nos valeurs et nos priorités. Mila, 7 ans, disait : "Les enfants, ils sont plus libres que les adultes, car ils ont le temps de penser." Cette phrase me rend triste car je la trouve atrocement vraie or je n'ai plus envie d'avoir le sentiment de ne pas réfléchir ma vie parce que tout va trop vite.

Alors, allégeons le programme : choisissons ce qu'on garde et ce qu'on jette. Garder Instagram, distrayant, et jeter Facebook, chronophage ? Garder le café-parents à 8h30, trop sympa et jeter les cafés au bureau qui s'éternisent en blabla ? C'est vous qui choisissez. Dites non. Ce n'est pas une marque de désamour, c'est une marque de respect pour ce que vous avez choisi de mettre au coeur de votre vie.


Inventez vos cadeaux avec joie et philosophie


Pour les cadeaux, c'est la même chose : écoutez-vous et mixez joyeusement les "cadeaux qui clignotent et qui sont sur la liste" à d'autres cadeaux plus cohérents avec vos convictions. Pensez aussi au marché de l'occasion, si ça vous parle : l'an dernier, j’ai trouvé un magnifique Camping Car Playmobil sur Le Bon Coin, beaucoup plus beau que celui en vente actuellement. Je vous avoue que j'ai hésité : acheter d'occasion, je trouvais ça cheap. J'avais peur que ma fille soit déçue, qu'elle trouve que c'est un "cadeau au rabais". Finalement je l'ai acheté, parce qu'il était très beau et que cette démarche était en phase avec ses convictions écologiques. Elle a été ravie, du cadeau et de la démarche. Nos enfants nous interrogent sur notre manière de consommer ; soyons cohérents, nous transmettons ainsi nos valeurs par nos actes.  

Mais le plus beau cadeau que j'ai fait à mes enfants, qu'ils me réclament encore cette année et que je partage avec vous, avec plaisir, c'est une enveloppe dans laquelle j'avais glissé 12 billets de couleurs différentes. Sur chaque bon était écrit "Bon pour deux heures en tête-à-tête avec toi, pour faire ce qui te plait" et le nom du mois concerné. Ainsi, chaque mois, mes enfants ont, chacune leur tour, deux heures pour choisir un moment que nous passons ensemble. Parfois, c'est une séance de ciné, mais parfois c'est juste une grenadine-café au troquet d'en bas. Offrir du temps, j'aurai aimé que ça aille de soi mais le ritualiser a permis à mes enfants de "cadrer" ces moments dont elles me reparlent souvent et de créer des souvenirs uniques. Si vous tentez l'expérience, j'attends vos retours !

Chaque année, les fêtes de fin d'année sont des moments intenses d'émotions, de consommation, de précipitation. Pourtant, c'est un moment de fête, de joies et de plaisir ! Si vous aussi vous êtes submergés par Noël chaque année, faites un pas de côté. Prenez le temps de vous interroger, de choisir et de faire selon votre rythme et vos envies. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir changer notre manière de vivre et cela passe aussi par le développement de notre sens critique et celui de nos enfants. C'est un grand mouvement de réflexion collective qui est lancé.

Pour nous rejoindre, rien de plus simple : inscrivez-vous à la newsletter de la Carabane et pour aller encore plus loin, inscrivez votre enfant aux ateliers philo sur le thème du mois : “Est-ce qu’un cadeau fait toujours plaisir ? “


12 vues
Le courrier de la carabane

Un rendez-vous mensuel pour éclairer votre quotidien de parent avec philosophie ! 

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • https://fr.linkedin.com/company/la-c

SASU La Carabane - 106, boulevard du Montparnasse - 75014 Paris 

viensnousvoir@lacarabane.com - 06 13 05 89 01 - Siret : 85341672500010