Les 3 potentiels à ne pas négliger chez votre enfant.

Mis à jour : févr. 7



Vous vous apprêtez à inscrire vos enfants aux activités de l'an prochain et vous avez peur de faire un mauvais choix pour eux ? Vous voulez leur permettre de valoriser leurs potentiels tout en s'amusant ? Vous avez peur de ne pas mettre toutes les chances de leur côté ?

Pas de panique !

Quand vous aurez terminé de lire cet article, vous connaitrez, avant de vous engager pour l'année, les 3 points à ne pas rater pour leur donner toutes leurs chances.


"Moi, j'ai trouvé une idée dans ma tête à la maison." Léonard, 5 ans

1. De l'avis unanime des experts, la première compétence à stimuler chez votre enfant est la créativité. Or on croit souvent que la créativité ne concerne que les activités manuelles.

C'est faux : la créativité, c'est avant tout un état d'esprit d'adaptabilité et d'inventivité qui se manifeste au quotidien. La cheville d'Alice est plâtrée, elle va à l'école laborieusement avec des béquilles mais elle met des heeeuuuuures comme dit sa soeur Colette qui zig zag autour d'elle en trottinette. Lassée d'attendre son ainée, Colette a cette idée : Alice se met debout sur la trottinette, Colette la pousse doucement et la maman guide le véhicule… ;) Ce petit équipage facilite tout le trajet, Alice est soulagée et Colette est fière comme tout d'avoir aidé sa soeur !

Les neurosciences nous confirment aujourd'hui que la créativité renforce l'identité et l'estime de soi des enfants, les aide à considérer les choses sous différents angles et contribue au développement de la concentration. Cette compétence est peu valorisée par le système éducatif français : raison de plus pour s'y adonner avec joie le mercredi ! Car un enfant qui ne développe pas sa créativité aura toujours du mal à réinventer son propre modèle si celui qu'on lui propose ne lui convient pas. Perspective peu réjouissante…


2. D'après le site ArchiClasse de l'Education Nationale, rubrique "Les compétences du XXIe siècle" une autre compétence majeur à développer chez nos enfants est l'esprit de collaboration. C'est un pilier essentiel pour trouver sa place légitime au sein d'un groupe.

Lorsque Lucas et Nassim, 8 ans, viennent de se faire éjecter du match de foot, ils trainent dans la cour, en râlant contre le groupe. Ils découvrent soudain sous un arbre un oisillon tombé de son nid. Immédiatement, ils organisent le sauvetage de l'oiseau et coordonnent les équipes vers le même objectif : sauver l'oiseau. Il y a ceux qui vont prévenir la maîtresse, ceux qui vont chercher une boite et ceux qui le protègent des ballons et autres jeux.

En apprenant à collaborer, l'enfant développe ses capacité socio-cognitives d'action et de complémentarité, essentielles pour se sentir légitime au sein d'un groupe tout en donnant sa place à chacun.


"Quand je suis gentil avec un méchant, ça me donne de la joie." Michal, 6 ans

3. Enfin, la compétence la plus urgente à développer aujourd'hui chez nos enfants est sans aucun doute le sens critique : d'après le ministère de l'Education Nationale, à l'heure où l'entrée dans une société du "tout-numérique" n'est plus une option, il est essentiel d'accompagner les enfants dans le développement de leur sens critique pour lutter contre "les dangers d'embrigadements des consciences de natures variées" .

L'autre jour Joël, 10 ans, a dit à la maitresse que le devoir était "trop fass" : il avait eu 19 alors que la moyenne de classe était nulle. Le soir même, les "clavardages" (de clavier + bavardages ) de la classe s'emballaient contre lui : "il a sûrement eu le sujet avant le devoir, d'habitude il est nul.", "j'avoue, on m'a dit qu'il est ami avec le fils de la maitresse". Simon, mal à l'aise, a appelé Joël pour lui raconter avant que cela aille trop loin. Ensemble, ils ont convenu d'inviter Joël sur le groupe de discussion qui a pu expliquer qu'il avait travailler 3h la veille avec son père qui en "avait marre de ses notes pourries." En gardant son propre jugement, détaché de celui du groupe, Simon a senti que cette discussion devenait disproportionnée, que les commentaires étaient faux et qu'ils allaient nourrir une haine envers Joël que plus personne n'allait maitriser.

Si on n’a pas d’avis soi-même, quelqu’un d’autre en aura un pour nous. Et dans notre société en profonde mutation, qui a fait de nos données personnelles un outil surpuissant pour nous manipuler, cette perspective fait froid dans le dos.


Les ateliers philo+dessin de la Carabane ont été conçus précisément pour répondre à cette angoisse de ne pas offrir à nos enfants les compétences nécessaires pour leur avenir. Nos ateliers contribuent à développer les 3 compétences essentielles pour l'avenir de vos enfants : la créativité par le dessin et le graphisme, la collaboration par la construction d'un raisonnement philosophique collectif et surtout, le sens critique par le débat philosophique.

Renseignez-vous et inscrivez-vous sans hésiter : https://www.lacarabane.com/copie-de-ateliers-2019-2020-1


*© Fondation Lucie et André Chagnon, 2009-2019, Tous droits réservés.

24 vues

La Carabane - 106, boulevard du Montparnasse - 75014 Paris 

contact@lacarabane.com - 06 13 05 89 01