Comment sortir de la galère du coucher ?

Mis à jour : févr. 25

Chaque soir, c'est la même chose : vos enfants sont couchés, vous pensez enfin souffler mais ils se relèvent 30 fois ! Ça vous énerve, ils le sentent et hop : on a perdu 2h sur une soirée tranquille… 

Concrètement, que se passe-t-il ?

Un enfant qui n'arrive pas à aller se coucher est un enfant un inquiet, qui a besoin d'être rassuré ou qui n'a pas compris où étaient les limites (les deux vont souvent de pair.) Il est possible qu'il ait besoin de plus d'attention ou éprouve de l'anxiété à l'idée de se séparer de vous. Pas d'inquiétude ! Il suffit de l'écouter pour comprendre ce qui se passe vraiment puis d'instaurer de nouvelles habitudes en lui donnant les clés pour être autonome pour s'endormir. Voici comment vous pouvez aider votre enfant à développer de bonnes habitudes de sommeil.



Les laisser plonger dans leur monde imaginaire… @MaelBalland


Il y a un truc que je n'ai jamais compris et qui remonte à ma petite enfance : ce sont les adultes qui me disait : "maintenant, dors !!" Franchement, j'ai toujours eu besoin de peu de sommeil et si j'avais pu m'endormir sur cette simple injonction, je l'aurai fait ! J'ai passé des heeeeeeures à m'ennuyer dans le noir parce que le sommeil ne venait mais alors il était hors de question de se relever… Aujourd'hui, nous sommes beaucoup plus à l'écoute de nos enfants. En écoutant ce qu'ils ont à dire et en leur donnant des règles fixes, nous leur offrons la possibilité d'être autonomes pour s'endormir : un précieux cadeau pour leur vie.


Voici 3 trucs pour vous aider à instaurer de nouvelles règles :


1. Faites le constat avec eux

Commencez par avoir une discussion avec votre enfant. Faites le constat ensemble : "Tous les soirs, c'est une galère pas possible : tu ne veux pas aller te coucher, je m'énerve et on passe tous une très mauvaise soirée. Moi, je suis inquiète car tu ne dors pas assez. Toi, tu veux à tout prix te relever donc tu ne te reposes pas bien et on s'énerve tous. Je veux que cela change. On va trouver ensemble ce qu'on peut faire pour que ton coucher se passe bien."

• Demandez-lui pourquoi c'est le même cirque tous les soirs. Vous serez peut-être surprise/surpris de sa réponse. Peut-être est-ce une peur facile à lever, peut-être a-t-il/elle besoin de temps seul.e avec vous… Soyez à l'écoute.

• Redonnez les règles :

- le temps de sommeil et de repos est très important pour bien grandir, aussi important que leur alimentation, en particulier pour la construction de leur cerveau. Donc, ce n'est pas grave s'il.elle ne dort pas mais il doit au moins rester au calme dans son lit et dans la pénombre.

- Vous avez le droit d'avoir une soirée à vous. C'est le temps des parents. Si il/elle ne dort pas, aucun problème mais pas question de se relever et de sortir de son lit. Ni de vous demander de rester pour lui tenir la main.


2. Passez du temps ensemble

Nos enfants ont besoin de passer du temps avec nous mais dans nos vies à mille à l'heure, nous courrons après les minutes et les soirées sont denses. Après le dîner des enfants, c'est vraiment le moment où il faut décrocher de tout le reste : on éteint la télé et on pose son téléphone. C'est le moment d'être à l'écoute et de faire un truc sympa ensemble : un jeu, un moment de dessin ou de coloriage. Il est important d'être dans un environnement calme pour tranquilliser votre enfant et qu'il ait le temps de dire ce qu'il a sur le coeur de sa journée, raconter ce qu'il a vécu et le partager avec vous. Vous pouvez même décider de coucher vos enfants un peu plus tard pour prolonger ce moment. Prenez vraiment le temps d'être totalement avec eux : vous passerez ensemble un super moment (et vous gagnerez aussi du temps en évitant que les enfants se relèvent 15 fois !)


3. Soyez ferme et bienveillant

Si vous êtes sûre/sûr de vous quand vous donnez les règles et que vous savez que celles-ci doivent être respectées, les enfants sentiront votre confiance et obéiront beaucoup plus. L'idée n'est pas du tout de culpabiliser mais plutôt d'être convaincu qu'on impose ces règles à nos enfants pour leur bien. Si vous êtes convaincu.e que le rendre autonome pour son coucher est un super cadeau et que vous lui faites confiance pour s'endormir seul.e, alors cela viendra naturellement. Rappelez-lui les règles que vous avez fixées et tenez-les. Il suffit souvent de deux ou trois jours pour que les nouvelles habitudes de coucher se mettent en place. Et si il.elle évoque la peur, écoutez, rassurez et laissez une veilleuse mais ne changez pas les règles établies pour autant. Cela aidera et rassurera beaucoup votre enfant de voir que vous respectez ces règles.

Faites-leur confiance ! Ils sont absolument capables de s'endormir seul.e, d'apprendre à le faire… et d'en être très fiers !




Mettre des étoiles dans leurs rêves… @AnnieSpratt



Quelques idées pour les aider à s'endormir


1. Instaurez "LA" routine avant de dormir :

Ecrivez-la ensemble. Vous pouvez même l'afficher quelque part dans la maison avec les heures auxquelles doivent être faites les choses. Si le programme est écrit, ça donne à votre enfant la possibilité d'être autonome pour suivre les étapes du coucher. Petit défi : "Si tu te brosses les dents et que tu vas aux toilettes sans trainer, tu auras beaucoup plus de temps pour lire !"


2. Laissez-lui un peu de liberté :

Le conflit vient souvent de la résistance à une consigne qui n'est pas acceptée par les enfants. Si vous lui laissez le choix, il co-opérera beaucoup plus facilement. Vous pouvez le laisser choisir entre lire un peu dans son lit ou écouter une histoire, en instant sur "C'est toi qui choisit ce qui te fera le plus de bien" pour lui apprendre à être attentif à ses besoins. Vous pouvez aussi lui dire que c'est agréable d'être seule/seul un moment avant de s'endormir pour repenser tranquillement à sa journée ou imaginer la journée de demain.


3. Apprenez à votre l’enfant à reconnaitre ses signaux de fatigue :

Quand les yeux picotent, qu'il baille et qu'il a du mal à se concentrer, faites observer à votre enfant ce qui se passe dans son corps et les signaux qu'il lui envoie. La prise de conscience sera bénéfique pour son autonomie face au sommeil : il pourra se rendre compte lui-même des signaux de fatigue et décider d'aller se coucher ou au moins, en avoir envie.



Donc…

Un moment de méditation, de yoga, une liste de gratitude à faire chaque soir pour aider votre enfant à s'apaiser… Pourquoi pas mais je pense qu'il faut que ce soit déjà chez vous un fonctionnement habituel pour que votre enfant perçoive cela comme naturel et non pas comme un gadget qu'on va pratiquer 5 jours pour "essayer un truc magique" mais qui n'est pas vraiment sincère. Je suis assez septique pour les "rituels" composés de toute pièce. Aller se coucher, c'est naturel, c'est simple. Il ne faut pas en faire un processus compliqué. Moins nous ferons de drama autour de ça, plus ce sera simple pour l'enfant de se coucher.

Vous pouvez aussi lui dire qu'il a "trop de chance" d'aller se coucher parce que vous êtes bien fatigué.e et que vous vous réjouissez d'aller bientôt dans votre lit aussi. En inversant la perception qu'il.elle a du sommeil, vous lui offrez la possibilité de voir les choses autrement et de décider de changer. Devenir autonome pour s'endormir, c'est faire un pas de géant et grandir ! Votre enfant en tirera une grande fierté et aura ainsi une profonde confiance en lui.



151 vues0 commentaire